Le pouvoir du savoir - Louis Shaffer

Mon blogue

Le pouvoir du savoir

Je cherche toujours des astuces pour me simplifier la vie. Je suis souvent sur Internet pour lire des articles sur les remèdes miracles pour nettoyer sa vitre de four, récurer les joints du carrelage, et même désodoriser une maison. Ma conjointe s’amuse de toutes les connaissances que j’ai accumulées sur le sujet. Je suis le roi du rangement, depuis que j’ai découvert la méthode KonMari. Mes placards sont ordonnés, car je les range tous les trois mois, en me débarrassant de tout ce dont je ne me sers plus. Face à cet engouement pour le rangement, qui m’est venu plutôt tardivement, j’ai commencé à organiser toute notre habitation et ma famille en fut ravie. J’avais remarqué que mes enfants avaient des difficultés pour retrouver leurs vêtements préférés. Je leur ai fait ranger leurs armoires en mettant ce qu’ils aimaient porter devant les autres tenues.

La garde-robe de ma conjointe a été mieux organisée une fois que j’ai conçu un espace pour que nous rangions nos chemises sur des cintres, nos sous-vêtements dans des tiroirs et les chaussures dans des boîtes. C’est en visionnant une vidéo sur la réfection d’un appartement que j’ai vu que les tenues étaient toutes parfaitement ordonnées dans ce lieu, ce qui m’a inspiré les placards que j’ai fabriqués. Mon imagination est sans limite, j’en ai bien peur, et je m’attaque aux abris de jardin, où j’avais entreposé du matériel depuis une bonne dizaine d’années ; j’ai profité d’un weekend ensoleillé pour trier ce que je possédais dans ces cabanons de bois. Heureusement, ce jour-là, j’avais mis une alerte sur mon téléphone pour me rappeler que je devais retrouver mon épouse dans une galerie d'art MontrĂ©al.

J’ai pris une douche, enfilé un pantalon et une chemise propres et je suis parti. Alicia me montra la peinture qui avait retenu son attention, celle que je lui ai offerte à son anniversaire. Ensuite, je l’ai invitée dans un excellent restaurant. De retour dans notre demeure, nous avons vu qu’une automobile était garée devant notre portail. Un peu contrariés, car nous ne pouvions par entrer notre véhicule, j’ai pris le parti d’aller demander au conducteur de partir de cette place. Quelle surprise quand j’ai constaté que Thierry, mon neveu, était installé au volant ! Il nous pria de l’excuser de sa venue à une heure aussi tardive. Quand il entra dans notre maison, il remarqua tout de suite les nombreux rangements que j’avais aménagés.