Une semaine de manifestations culturelles - Louis Shaffer

Mon blogue

Une semaine de manifestations culturelles

Une semaine de manifestations culturelles - Louis Shaffer

Des manifestations culturelles ont périodiquement lieu dans les villes principales du Canada. Lors de la dernière édition, les événements se sont répartis dans plusieurs endroits à Montréal, dont un, au parc des expositions, mais aussi, dans la plupart des musées, ainsi qu’à la gare. Passionné d’art contemporain et de musique, j’ai fait le tour des expositions, souhaitant y être comblé par les œuvres d’arts présentés. J’ai donc commencé au musée de la ville qui proposait des tableaux de peintres romains, mais aussi des toiles, prêtées à la ville pour l’occasion. J’y ai découvert des sculptures en métal, et même taillées dans du granite. J’y ai passé près d’une demi-journée, avant de me rendre à la gare où se produisait des pianistes et des violonistes qui jouaient de la musique classique. J’étais spécialement ébloui par une symphonie de Beethoven qu’ils ont modernisée en y ajoutant des percussions et en accélérant le rythme. Sur les murs de l’enceinte étaient accrochés des peintures modernes, représentant des monuments célèbres du monde entier, dont un croquis de la statue de la Liberté vue le soir et montrant dans son fond les lumières des grattes ciels. Comme je voulais visiter d’autres expositions, je ne m’y suis pas attardé et j’ai pris un taxi pour me rendre dans une salle de réception Montreal qui exposait des œuvres littéraires poétiques. À l’entrée de la salle, une hôtesse m’a donné une petite feuille de papier où étaient écrites deux phrases qui me souhaitaient la bienvenue. Plus j’avançais, plus je m’enfonçais dans l’univers des écrivains et de leurs chefs-d'œuvre. J’ai ensuite assisté à des séances de dédicaces avec quelques auteurs français et locaux avant de marquer ma visite par la signature d’un livre d’or, soigneusement placé près de la sortie. J’ai profité de ma présence à Montréal pour voir des manifestations musicales en plein air. Des spectacles de danses urbaines accompagnés d’air de jazz se sont produits sur une esplanade et a regroupé, aussi bien les jeunes que des personnes âgées. À quelques mètres de là, un groupe de dessinateurs faisaient des graffitis sur d’énormes étendues de papier, collés sur un long mur. Ils essayaient de démontrer leur art avec des bombes de peinture à aérosols. Parmi ces images figurait une peinture impressionnante, représentant une rue en trois dimensions. L’œuvre était si réaliste, vue d’un certain angle, qu’on aurait cru qu’elle rentrait dans le mur ! Cette première journée de manifestation a été instructive pour moi. Je suis rentré chez moi en fin d’après-midi, en faisant la liste des autres endroits que je visiterai le lendemain.